Demetz

L’innovation, Les matériaux, La forme, Au service de tous les sports.

Spécialiste de l’optique de sport depuis 65 ans, Demetz offre une large gamme de lunettes et masques avec ou sans verres correcteurs. Pour les 17 millions de sportifs porteurs de lunettes optiques, la marque répond aux besoins visuels de tous les professionnels et amateurs. S’adaptant à chaque pratique, Demetz allie le design aux nécessités techniques, morphologiques et visuelles de chacun. Prenant en compte l’environnement dans lequel évoluent les sportifs, la marque contribue à l’amélioration des performances et à la meilleure protection possible. Proposant 200 montures à la fois légères et résistantes, équipées de verres optiques ou de plans techniques et polyvalents, les modèles se déclinent en 3 univers : Demetz High Tech, Demetz Kids/Ados.

A chacun son sport, à chacun son verre

Les montures Demetz ont deux objectifs prioritaires : protéger des risques extérieurs (poussières, vent, chocs, infrarouges, ultra-violets, embruns et projections éventuelles) et optimiser la perception visuelle. Cela devient possible grâce aux filtres de couleur qui augmentent le contraste et le relief en fonction de l’environnement. Afin de conserver le plus grand champ visuel possible, chaque modèle est conçu avec des verres spécialement adaptés à la monture. Correcteurs ou non, les verres sont réalisés en matière organique, minérale ou polycarbonate en fonction du sport pratiqué et de ses contraintes de résistance. Pour chaque sport, Demetz détermine ensuite ce qui va conditionner le confort et la durabilité du modèle : légèreté, solidité, résistance aux variations de température. La marque privilégie notamment des matières combinant des bonnes qualités atraumatiques (résistances aux chocs et à la torsion) et une bonne stabilité (matières antidérapantes). Elle souhaite lui offrir le meilleur pour le champ visuel requis, le confort, le maintien et les normes de sécurité. Autant d’atouts brillamment associés aux tendances actuelles.

Avec Demetz, technique et mode ne font plus qu’un…